Météo et événements

Nouvelles
12/02/2016 - Nouveau thème installé, nouveau dans le staff, nouveau groupe, ect...
10/12/15 - Ouverture du forum
Top-site 1Top-site 2Top-site 3Top-site 4

Nos amis





Hebergeur d'image







bouton partenariatbouton partenariat
Contexte
La company Marukawa est une ville dans la ville, situé en plein cœur de Tokyo, elle abrite entre ses murs plusieurs talents comme des chanteurs, des acteurs, des mangaka, des romanciers, des cascadeurs... Depuis sa création, cette entreprise ne cesse de grandir et d'attirer de plus en plus de monde, elle est devenue une entreprise internationale. Mais elle a aussi des particularités qui la rends unique, elle accueille des étudiants qui effectue un stage ou même qui vienne faire leurs contrats d'apprentissage dans la structure de Marukawa. De plus, les talents luttent les uns contre les autres et chaque mois, un groupe est remporte le trophée des meilleurs talents. Il n'y a pas vraiment de règles de travail à Marukawa, pourquoi cela ? Car le directeur le veut, il veut une entreprise conviviale et chaleureuse. Dans cette entreprise, on peut s'amuser, dormir, manger, boire et beaucoup d'autres choses, car travailler en s'amusant est très bien. Marukawa est une entreprise de divertissement, qui se divertis et qui s'amuse même dans les heures de travail. Ont dit souvent d'eux qu'ils sont un peu fous.Alors tu viens t'amuser avec nous ? Ou tu viens travailler et jouer les casse-pieds ? Dans tous les cas la Company Marukawa, t'accueillera les bras ouverts.
Staff

Noriyuki Roan - Fondateur - Présent
Shu Toraishi - Modérateur - Présent
Company Marukawa
Entreprise de fous
Forum rpg inspiré de Junjou Romantica, Sekaiichi Hatsukoi et Viewfinder.Forum Yaoi NC-18
Contexte sur la bannière, survolez-la.

Partagez | 
 

 Un bar, un ami, un contrat feat Koaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fondatrice
Messages : 149
Date d'inscription : 11/12/2015
avatar














   ❝ Un bar, un ami, un contrat. ❞
 
Une détente en travaillant ~

 

 


Aujourd'hui, j'allais voir Koaru . C'était un jeune blond comme moi, enfin moi, j'étais plus vieux que lui. Il travaillait dans un bar, mais il était aussi comédien dans la company, je reconnais que parfois, il faut vraiment faire deux métiers pour joindre les deux bout surtout les comédiens et les chanteurs. Ce petit jeune, je l'avais recruté et je l'avais même recommandé au PDG, ce qui ne m'arrive pas souvent. C'est rare que je prenne en charge des recrutements, ce n'ai pas mon domaine, le mien, c'est les contrats pour les employés de Marukawa.

Donc me voilà en route, sous la neige. Il était tard, mais je ne pouvais pas venir plus tôt suite à ma charge de travail. Je lui avais trouvé un petit boulot de comédien dans un petit théâtre improvisé dans un centre commercial. C'est un rôle accès simple, mais le centre commercial donné une bonne prime et en plus la conpany ne prenais quasiment rien, tout était presque intégralement donné au comédien, ce n'est pas tous les jours d'un contrat pareille arrive sur mon bureau, j'ai dû en voir que deux dans toute ma carrière. C'était de l'argent facile pour Koaru et cela lui donné un peu plus de renommé.

J'arrivais devant le bar ou travailler Koaru, je ne regardais pas vraiment quel type de bar il s'agissait, je me contentais d'entrer tout simplement. Je retirai les boutons de mon manteau puis je le retirai et je m'installais sur une chaise prêt du bar. Je mis mon long manteau noir sur mes genoux et j'attendais de voir Koaru arrivait. Je relisais le contrat, il me paraissait d'une extrême simplicité.

« Jouer le rôle de Mercutio dans Roméo et Juliette, pour trois petites représentations, dans un théâtre improvisé dans le Parc de Shinjuku Gyoen. Même si c'est une comédie anglaise, je pense que cela est dans ses cordes. » Je soupirai et je m'étirais sur la chaise, mes vieux os craqués surtout mes épaules, dans un sens ma journée de travailler m'avait bien épuisais, mais elle n'était pas finie. Tout à coup, je vis Koaru, je me levai et je lui fis un signe de la main. « Koaru , ça va ? Je peux te parler quelque minutes ? »
 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Super-membres
Messages : 11
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : dans tes rêves :P
avatar

   

   
Un bar, un ami,

un contrat


   
Feat : Noriyuki Roan

   


  Aujourd'hui je n'allais pas à la compagnie, je devais travailler chez mon patron au bar. Je dois avouer que malgré que cela soit un travail plutôt fatigant cela ne me dérangeais pas de le faire. C'est fatigant par le fait qu'il faut faire des allers-retours toute la journée, du comptoir vers les clients et ça chaque cinq minutes. Ensuite il y a le fait que je ne peux pas vraiment me permettre de pause de midi car les clients sont les plus nombreux dans cette heure-là, pareil pour le soir. Et tient, parlant du soir c'est l'élément le plus important de cette constitution d'épuisement au travail : Finir de travailler à minuit passé pour ensuite devoir se lever pour aller à son autre travail pour 7-8 heures je vous assure qu'au début c'est supportable mais qu'à force d'exercer cette même routine durant plusieurs mois on se fatigue de plus en plus. Et cela sans parler du fait qu'il peut y avoir des "contretemps" on va dire. Quelque chose comme quand il y a beaucoup de clients durant une soirée et qu'on ne peut fermer qu'à 2h du matin, ou bien quand il faut aider mon patron le matin avant d'aller à la compagnie donc me lever plus tôt et donc être assez crevé. Le pire des cas c'est ces jours affreux où t'es contretemps décident de s'aligner et te tomber dessus tous en même temps. C'est sûrement le pire et rien que de m'en souvenir j'en frissonne.

Malgré ces difficultés je n'ai jamais été mécontent d'aider mon patron, surtout après ce qu'il a pu m'offrir quand je m'étais enfui de chez mon père. Je me souviendrai toute ma vie de ce moment, c’était il y trois ans, je venais à peine de commencer à travailler pour lui. Ma paye ne me permettait que d’acheter de quoi me nourrir au minimum, j’étais bien loin du loyer d’un studio. Je vivais donc dehors sous la neige et dans le froid, je n’avais personne à qui demander de l’aide et de toute évidence j’avais trop de fierté pour le faire.

Mais un soir mon patron voulu me rapporter mon écharpe que j’avais oublié au bar et découvrit tout. J’étais plié en quatre devant un vieux bâtiment à moitié couvert essayant de dormir en oubliant le froid. J’avais pensé qu’après cela je serais viré, qu’un S.D.F n’avait pas sa place dans sa taverne, mais contre toute attente, l’homme me releva et m’emmena chez lui. Je pense que mon désespoir m’avait complétement empêché de réagir à l’époque, mais cet homme c’est avéré être un vrai père pour moi avec le temps. Il s’occupait de moi et je travaillais pour lui, il me soutenait, me gâtais durant les fêtes. Je lui devais toute ma vie et tout mon respect. Parfois quand j’y repense je me dis que s’il n’avait pas été là pour moi, je serais déjà mort congelé dehors.

En bref revenons, je servais les clients faisant de joyeux allers-retours du comptoir aux tables posant des verres et adressant un grand sourire à chaque client. Je disparu un moment dans la réserve pour prendre quelques bouteilles. En revenant je vis Nori-san se levant pour me saluer :

- Koaru, ça va ? Je peux te parler quelques minutes ?

Je souris et m’approchais de lui. Noriyuki Roan, un collègue de travail un peu plus âgé que moi, c’est quelqu’un que je trouve incroyable et je le respecte comme mon senpai malgré qu’on soit amis. Il est très appliqué dans son travail et je le prends comme exemple pour m’améliorer. Bref ce mec est génial. Je lui fis mon plus grand sourire et le saluais :

- Bonjour Nori-san, tu vas bien ? De quoi tu voulais-tu me parler ?


   

   

   © Fiche par Ethylen sur Libre Graph'
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 149
Date d'inscription : 11/12/2015
avatar














   ❝ Un bar, un ami, un contrat. ❞
 
Une détente en travaillant ~

 

 


Je regardais Kaoru, il venait vers moi. Je le souriais et je pris le dossier que je levais pour lui monter. J'étais content de le voir et aussi d'avoir quelque chose de tout bénéficie pour lui.

« Regarde ce que j'ai et ce contrat est pour toi. » Je le regardais en souriant, puis, je baissais le dossier. Je venais de réaliser que lui était toujours au travail. « Pardon, si tu veux je te raccompagne chez et on pourra en parler plus longuement. Je n'aimerais pas te causer de problème avec ton patron. » Je baissais les yeux, j'avais un peu honte, si je lui causais des soucis avec son patron, je m'en voudrais énormément.

« C'est un contrat tout bon pour toi, que ce soit financier ou professionnel, je me suis dit que tu avais plus besoin de ce contrat que les autres et puis j'ai remarqué que j'avais que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de contrat pour toi. Mais je ne veux vraiment pas te causer de soucis, je te dirais les grandes lignes. Je sais que tu as besoin de ce boulot et je ne voudrait pas que tu perds ton boulot. Tu finis à quel heures ? Je te raccompagnerais jusqu'à chez toi. Au pire je parlerais à ton parton si tu veux tout savoir toute suite.»

Mon ventre ce mis à gargouillais, il faut dire que je n'avais pas mangés pendant beaucoup de temps. Je crois que mon dernier repas remonte à 10h et ce n'était que du café. « Je suis géner de te demander cela, mais que me conseillerais-tu de manger ici ? »

Je le regardais en souriant car j'étais vraiment gêné.
 


 

 
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Super-membres
Messages : 11
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : dans tes rêves :P
avatar
OUAH un contact ? Trop bien ça a l'air super. Je feuilletais prudemment le dossier prenant connaissance des restrictions qui me semblaient tout à fait abordables, et le redis à Nori-san. 
C'était vraiment gentil de la part de Nori-san de pouvoir me donner de bonnes occasions pour les contrats, sachant qu'avec ma situation je suis forcé de rester sur deux boulots. Ça m'arrange beaucoup, j'aimerai rendre à m.Inajiwa ce qu'il m'a offert jusqu'à maintenant. Il est comme un père et je lui dois beaucoup pour ces trois longues années de vie. Depuis cette soirée de décembre où il m'avait trouvé dehors je lui suis redevable et j'espère vraiment lui offrir quelque chose de très particulier en signe de remerciement. Je suis comme ça, si on m'offre quelque chose de son plein gré je voudrai toujours rendre la pareil étant très reconnaissant de l'acte.
J'étais heureux et j'écoutais Nori-san et ses explications ainsi que ses questions. Il s'inquiétait de me causer soucis avec mon patron, il s'inquiétait de tout pour moi.
Nori-san s'inquiète pour moi ! Mon âme s'envola presque de mon corps pour aller gambader de joie. Je ne sais pas pourquoi mais j'étais vraiment content quand il s'inquiétait pour moi, c'est comme si ton "senpai te notice" si je pu le dire ainsi. Je sautillais de joie quand soudain j'entendis le gargouillement de l'estomac de Nori-san. Je souris mais malheureusement on ne servait que de la boisson dans cette taverne. Je partis vers le comptoir pour demander à Inajiwa de me libérer pour la journée. Il accepta et me donna une petite tape sur l'épaule suivie d'un sourire moqueur comme si je lui avais demandé de me libérer pour aller voir ma copine. Je rougis mais lâchais un rire avant d'attraper ma veste et revenir vers Nori-san :

- Je suis désolé on ne sert pas de nourriture ici, mais il y a un bon café à 5 minutes d'ici. Tu pourras m'expliquer en détail lorsqu'on y sera.

J'attrapai inconsciemment la main de Nori-san et l'entrainais gentiment jusqu'au lieu cité je marchais m'accrochant à son bras souriant quand soudain je me rendis compte de mes gestes. Je sursautais rougissant jusqu'aux oreilles et libérai son bras pour poser mes mains sur mes jours et regarder le sol : 

- Ah ! Excuse-moi Nori-san, c'est un réflexe...euh amical, désolé.

Je rougissais tellement que je me demandais ce qu'il en pensait, je ne savais pas quoi dire et attendais sa réponse en silence. C'était si gênant pourquoi suis-je aussi tactile ? Ou plutôt pourquoi suis-je comme ça avec Nori-san ? Je secouais la tête rougissant encore et levais les yeux vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Messages : 149
Date d'inscription : 11/12/2015
avatar
Je ne pas le temps de dire quoi que ce soit que Koaru m'emporta avec lui. Il me prit par la main ce qui me fit rougir toute suite. Il m'avait dit qu'il l'emmener dans un bar qui servait à manger, je le suivais en regardant le sol. Je regardais, il me tenait la main encore. Il était content, enfin, je pense. Il me prit par la main ce qui me fit rougir toute suite.

Puis il s'arrêta et retira sa main, il s'excusa aussi et je pus constater que lui aussi rougissait, c'était mignon et le voir rougir calma mes propres rougeurs. Je mis ma main sur ma nuque et je le regardais en lui souriant.

« Ne tant fait pas Koaru, tu n'as pas besoin de t'excuser pour cela. C'est vraiment rien. » En plus, c'était vrai ce n'était vraiment pas grand chose ce qu'avait fait Koaru. Je mis ma, main sur la tête de Koaru, afin de le rassuré. « Tant fait pas pour cela. »

Je retirai ma main et je le regardais en souriant « Alors ou est cet endroit où on peut manger ? » Mon ventre, ce mis à nouveau à gargouillé, j'étais vraiment gêné, j'aurai dû manger. Les bruits de mon estomac me gêner et je me mis de nouveau à rougir.

« J'ai vraiment faim. Je te paye à manger aussi et cela sera non négociable Koaru. Je ne veux pas manger devant quelqu'un qui ne mange pas. » Je fis un pas ou deux en-avant de me retourner vers lui en souriant. « Allons manger et parler de ce contrat. Tu pourras aussi le signer là-bas. Je te dirais aussi les petits détails du contrat. Enfin, c'est plus des bonus qu'autre choses. »

J'étais aussi content que Kaoru, mais moi, c'était parce que j'étais sûr que ce contrat lui plairait et qu'il allait bien le réaliser. J'attendais que Kaoru recommence à marcher, car je dois avouer que je ne sais pas du tout ou cela se trouve.



Hrp : Désolé pour l'attente Koaru chéri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un bar, un ami, un contrat feat Koaru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contrat en pension club, besoin de conseil....
» contrat espoir
» garantie peugeot (contrat d'entretien)
» contrat d'échéange d'équidé...
» Contrat de bassin "Tille" (21)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Company Marukawa :: Tokyo :: Tokyo :: Roppongi-