Météo et événements

Nouvelles
12/02/2016 - Nouveau thème installé, nouveau dans le staff, nouveau groupe, ect...
10/12/15 - Ouverture du forum
Top-site 1Top-site 2Top-site 3Top-site 4

Nos amis





Hebergeur d'image







bouton partenariatbouton partenariat
Contexte
La company Marukawa est une ville dans la ville, situé en plein cœur de Tokyo, elle abrite entre ses murs plusieurs talents comme des chanteurs, des acteurs, des mangaka, des romanciers, des cascadeurs... Depuis sa création, cette entreprise ne cesse de grandir et d'attirer de plus en plus de monde, elle est devenue une entreprise internationale. Mais elle a aussi des particularités qui la rends unique, elle accueille des étudiants qui effectue un stage ou même qui vienne faire leurs contrats d'apprentissage dans la structure de Marukawa. De plus, les talents luttent les uns contre les autres et chaque mois, un groupe est remporte le trophée des meilleurs talents. Il n'y a pas vraiment de règles de travail à Marukawa, pourquoi cela ? Car le directeur le veut, il veut une entreprise conviviale et chaleureuse. Dans cette entreprise, on peut s'amuser, dormir, manger, boire et beaucoup d'autres choses, car travailler en s'amusant est très bien. Marukawa est une entreprise de divertissement, qui se divertis et qui s'amuse même dans les heures de travail. Ont dit souvent d'eux qu'ils sont un peu fous.Alors tu viens t'amuser avec nous ? Ou tu viens travailler et jouer les casse-pieds ? Dans tous les cas la Company Marukawa, t'accueillera les bras ouverts.
Staff

Noriyuki Roan - Fondateur - Présent
Shu Toraishi - Modérateur - Présent
Company Marukawa
Entreprise de fous
Forum rpg inspiré de Junjou Romantica, Sekaiichi Hatsukoi et Viewfinder.Forum Yaoi NC-18
Contexte sur la bannière, survolez-la.

Partagez | 
 

 Good Night [rpay ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Modérateur
Messages : 87
Date d'inscription : 20/12/2015
Localisation : dans ton lit
avatar
good night.
feat. toi ?
Tu te demandes des fois, comment tu peux te mettre dans des merdes pareilles. Franchement. Des fois, tu as l'impression de vivre une situation romanesque, tellement c'en est ridicule et tellement tiré par les cheveux.

On va pas résumer, parce que c'est drôle tout de même. On commence par le début, qui est déjà un malheur pour toi. Un gros contrat venait d'être bouclé, et évidemment, tout le monde décida de faire la fête. Tu n'aimais pas y aller, mais étant donné ta position, fallait au moins faire acte de présence. Puis d'un côté, tu n'étais pas contre de la nourriture et de l'alcool gratuit.
Ensuite, le trajet. Ca ressemblait à une sortie scolaire ; les adultes se divisaient en trois groupes : les fêtards, ceux qui sont prêts à faire la fête, les rejetés, un peu comme toi, et les normaux, ils parlent, de travail, alors qu'ils viennent d'en sortir. Entre rejetés, vous ne vous parlez pas, parce que bon, tu sais qu'il va pas te répondre. Tu as cependant essayé de sortir de la boîte et engagea la conversation avec un collègue qui est assez sérieux - d'après toi.

Bref. Le trajet fut long, mais il prit fin. Ton sens de l'orientation pauvre ne te permit pas de découvrir où tu étais, mais tu ne partageas pas ton inquiétude. Tu suivis le groupe comme un mouton jusqu'au restaurant. Un bon restaurant, qui sentait la bonne viande. Un peu d'attente avant d'entrer dans la grande salle. Elle était grande certes, mais pas assez pour vous tous.
Vous étiez collés un peu mais tu étais entre une demoiselle et un monsieur. qui connaissaient ton poste alors ils ne te collèrent pas trop, alors ça allait.

Et au fur et à mesure que la soirée passait, les verres de sake défilaient devant toi. On t'avait même défié à en boire le plus. C'était entre guillemets, une tradition. Évidemment, tu ne réussis pas à l'éviter, tellement ils insistèrent.
C'est à partir de là que tout partit "mal".

Trop boire te donna envie de vomir, alors tu te dirigeas vers les toilettes. Vides, heureusement. Tu eus l'occasion de vider ton estomac ainsi que de te rincer le visage vite fait. A partir de là, ta mémoire t'abandonna.

Tu te réveillas, dehors, dans le froid. Ta tête te faisait un mal de fou, et tu peinais à ouvrir les yeux. Tu n'avais clairement pas envie, mais tu voulais partir, tu aurais préféré rester là, si ce n'était pas pour l'odeur et le froid. Autour de toi, des poubelles. Tu étais même assis sur un sac, heureusement bien fermé.

Tu ne te sentais absolument pas mieux après avoir abandonné tes poubelles et être sortit de la ruelle. Faut dire que le mal de crâne était puissant. Tu décidas de t'arrêter et t'appuyer contre un mur.
Il semblait être 3 heures du matin à tout casser. Tu n'avais pas ton téléphone sur toi, ni même ton sac. Rien. Tu n'avais aucune idée d'où tu étais, et tout ce que tu voulais, c'était rentrer.

Ne sachant pas vers où aller, tu te fias à la chance et laissas tes pieds te guider, dans l'espoir de trouver un taxi le plus vite possible.
Et après vingt minutes de marche, un taxi passa. Tu réussis à l'arrêter, tu montas dedans, et tu lui donnas ton adresse. Mais lorsqu'il demanda si tu avais de l'argent, un grand blanc s'installa.
Puis te revoilà à nouveau dehors. Le chauffeur t'a dit d'aller te faire voir, avant de te jeter violemment.

Et en fait, c'était pas une si mauvaise idée. D'un côté, tu étais tellement désespéré et fatigué que tu ferais n'importe quoi.



HRP:
 

_________________

such a nice feeling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Super-membres
Messages : 29
Date d'inscription : 23/12/2015
avatar
Good night- ft. SHU x HIRUMA -

MATSUNO Hiruma

TORAISHI Shu

C'était enfin la fin de sa journée. Hiruma enchaînait les séances photos pour ses albums et prenait des heures à tourner des clips. Son esprit commençait à détacher pendant la dernière demi-heure, le brun arrivait même à s'endormir debout.

" Hiruma ! C'pas le moment de dormir, aller c'est la dernière demi-heure ! " cria son manager.
Il soupira, les yeux à moitiés fermés et repartit travailler. La demi-heure passa assez lentement pour notre chanteur mais quand ce fut la fin, il reprit du poil de la bête, enfin presque.

[22H07 - Dans un café à tokyo]

"...."

"..ssi.."

"..sieur"

" Excusez moi, monsieur nous allons bientôt fermer."

Un jeune serveur était resté là depuis une demi-heure et s'était avec une grosse voix qu'il réussi à le réveiller. Le brun s’étira les bras et essuya le filet de bave qui s'était créé pendant son sommeil. Le jeune homme avait éparpillé toutes ses feuilles de boulot avec en plus sa tasse de renversée, heureusement qu'elle n'était que à moitié remplis .

" euh..e-excusez m..moi je vais m'en aller. " Il se leva après avoir rangé ses affaires et quitta le café encore un peu dans les nuages.

Il se rendit vite compte du monde dans les rues, ce n'était pas étonnant, c'était assez fréquent  à cette heure-ci, qui plus est, un vendredi soir. Hiruma regarda de chaque côtés avant de traverser la foule et de marcher vers un endroit qu'il ne connaissait que trop bien. Après 10-15 minutes de marche il arriva devant un bar qu'il avait commencé à côtoyer depuis peu. Il y avait toujours très peu de personnes, cinq ou six, toujours les mêmes. Il descendit les escaliers pour retrouver une porte en bois et ne s’empêcha pas de rentrer.

" Hey Hiruma ! Ça va depuis la dernière fois ? " Une jeune dame regarda dans sa direction, un sourire gravé sur le visage. Grande et musclée, avec un tatouage sur la clavicule gauche. Ses cheveux étaient liés en un chignon un peu déformé à cause du temps. Elle arrêta de rincer le verre qu'elle avait dans les mains et ce mit en face du jeune homme. C'était la barman de ce bar peu connu mais de grande qualité.

" Dis donc gros minet, t'as pas l'air dans ton assiette, tu veux quelque chose à boire ? " Elle s'accouda devant lui.

" hum..ouai s'il te plait. Comme d'habitude. " souffla t'il.

" C'est vrai que monsieur bois pas d'alcool. Donc va pour un coca. "

Hiruma sourit, un peu plus décontracté. Ses épaules étaient moins tendus et son visage moins froncé. Il sortit quelques pièces et prit le coca qu'elle lui avait passé.

[23h56]

Le jeune chanteur sortit du bar, il se sentait mieux même étrangement bien. Il n'aurait pas du manger ses aphrodisiaques qu'il avait hésité à acheter et que finalement un gentil homme lui avait offert. Il sentait son corps se réchauffer au fur et à mesure qu'il avançait dans le quartier. Lorsque soudainement il fut intercepté par un étranger. Ils s’étaient cognés l'un dans l'autre et à vrai dire, quand Hiruma avait croisé son regard, il ne put s'empêcher de vouloir lui parler.
Mais voyant son état, il n’était pas trop sûr mais, en même temps son corps commençait vraiment à en faire que des siennes alors sans mots, il attrapa la main du jeune homme et partit dans un endroit plus calme. Le jeune homme en question était très mignon, mais il avait l'air très pompette aussi. Tout rougissant au niveau des joues et un masque blanc sur le bas de son visage. Ses yeux étaient d'un noir, comme si il venait de plonger dans le néant.
Il trouva un petit parc éclairé par quelques lampadaires assez dispersés.
Ils prirent place sur un banc en pierre assez froid. Hiruma n'osait pas trop le regarder dans les yeux alors il se contentait d'observer ses vêtements et son corps. Il était en costard, veste et chemise à moitié ouverte. Il venait surement de sortir d'une fête ? Il le regarda finalement dans les yeux et son coté "impulsif" repris le dessus et il ne put s’empêcher de dire.

" Tu sais, tu m'attire vraiment physiquement et ça m’énerve. "

Il ne pouvait pas. Tout simplement. Il ne pouvait pas lui sauté dessus alors qu'ils étaient dehors et le laisser comme ça.
- Ce mec, on dirait un chat. Il est vraiment très mignon.

Leurs mains étaient restés collés ensembles. Hiruma rougis de plus en plus et il approcha finalement son visage du siens posant un baiser sur les lèvres du jeune homme. Il le poussa, l'allongeant sur le banc et se positionnant au dessus, l'embrassant fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Messages : 87
Date d'inscription : 20/12/2015
Localisation : dans ton lit
avatar
good night.
feat. toi ?
Après t'être bousculé avec la personne, tu pensais pas finir ta soirée en un morceau. En effet, ce dernier te tira du bras pour t'emmener tu ne savais où. Ton esprit ne suivit pas, et ton corps se contenta juste de rester debout tandis qu'on t'emportait dans un parc.
Durant cette marche, tu ne pus distinguer qui pouvait bien être cette personne. Mais d'un côté, cela devait être juste un étranger. Tu avais certes un peu peur, mais l'alcool apaisa ta peur et la tourna en bêtise.
Arrivé au parc, il te traina jusqu'à un banc, et vous vous y êtes assis. Tu te posa totalement contre le dos du banc, laissant ton corps comme un ficelo. Tu ouvris juste un peu ta chemise, parce qu'il faisait un peu chaud. Tu défis les boutons jusqu'au milieu de ton corps, et tu pris enfin le temps d'observer ton "interlocuteur".

Ses paroles te passèrent au dessus de la tête. Tu te contentas juste de t'aérer avec ta main. L'hiver ? Non, merci au réchauffement climatique, tu avais juste l'impression que tu étais en été. Enfin, tu peux remercier aussi l'alcool de cet effet.

Le mec à côté avait un air d'une personne que tu connaissais. Tu la voyais même tous les jours. Mais tu n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Par contre, lui réussit à mettre ses lèvres sur toi. Sur tes lèvres, plus précisément.
Ce baiser, aussi baveux soit-il, était très chaud. Pris par surprise, il te fit sortir un petit gémissement. Tu finis allongé sur le banc, le mec au dessus de toi.

Dans des circonstances normales, tu aurais clairement dit non. Mais là, tu étais bourré comme ton père, voir pire. Et généralement, la raison principale pour laquelle tu évitais de boire, était celle-ci : te retrouver à faire des choses totalement involontaire, comme la situation actuelle.
Et dans ton comportement actuel, tu ne repoussas pas cette personne, au contraire, tu tiras sur son col pour prolonger le baiser. Puis tu relevas ton genou pour le coller à son entre-jambe. Tu sentais que c'était dur, et rien que pour ça, tu gardas ton genou à cet endroit, et tu décidas même de le chauffer en appuyant doucement dessus.

Certes, tu étais bourré, mais tes envies sexuelles arrivaient bien à prendre le dessus. Par contre, l'alcool empirait juste les choses en rendant tes mouvements vagues et un peu plus faibles.


_________________

such a nice feeling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Super-membres
Messages : 29
Date d'inscription : 23/12/2015
avatar
Good night- ft. SHU x HIRUMA -

MATSUNO Hiruma

TORAISHI Shu

Hiruma grogna au simple contact de son entre-jambe contre le genou de la personne qui se trouvait en dessous de lui. C'était vrai que de plus en plus proche, cet homme devenait plus familier mais pas assez pour que le jeune chanteur puisse deviner qui dans son entrourage. Il ouvrit sa ceinture pour pouvoir la glisser d'autour sa taille et la prendre. Hiruma souriait d'un air joueur un peu impatient. Il attrapa les deux mains de l'homme et enroula la ceinture autour, serrant très fort pour être sur qu'il ne puisse pas en laisser une se libérer.

- ça te feras un magnifique souvenir de notre petite rencontre. murmura-t'il dans son oreille qui ne tardit pas à être son jouet pour ses crocs. Il passa lentement sa langue sur son lobe et le mordilla assez fort laissant une légère rougeur.

Hiruma passa sa main dans les cheveux noir de son compagnon et tira dessus pour avoir un accès plus simple à son cou, qu'il commença aussitôt à attaquer. C'était pas sa première fois, heureusement ! Le faire dans un parc, c'pas tous les jours que ça arrive.

Il avait juste envie de lui sauter dessus, c'était la seule chose à laquelle il pensait. Vraiment.

- Je veux que tu sois à moi, rien qu'à moi.

C'est un jeune garçon très facilement jaloux, vous savez pas à quel point ça peut-être embarrassant d'être jaloux pour un rien. Il est aussi très possessif et quand il à ce qu'il veut, il le garde. Même si cette personne lui est étrangère, il a cette impression de déjà vu ce qu'il le réconforte un peu.

Il mordit la peau de son cou sans y aller avec douceur, mais il léchait toujours après pour essayer d’effacer la douleur. Ne serait-ce qu'un tout petit peu. Il déboutonna le reste de la chemise de l'homme et laissa une de ses mains caresser sa peau un peu froide. Il remonta la tête face à lui pour l'embrasser encore une fois, lui léchant la lèvre et la mordillant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Good Night [rpay ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche piéces noires V-ROD Night special
» Mervent by night
» [Essais] Miss Griso....Good vib's !
» Quel terrain ouvert aujourd'hui?
» circuit de motocross ufolep ouvert ce week ? merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Company Marukawa :: Tokyo :: Tokyo :: Ikebukuro-